school and education 03

La relecture : un enrichissement personnel et professionnel

La diversité de la langue est un véritable enrichissement culturel. Les mots et le sens qu’ils ont peuvent influer sur toutes les actions que nous entreprenons.

La traduction est un outil important permettant à chacun de comprendre le sens d’un terme, d’une phrase, d’une expression… On parle de transposition. Le traducteur conserve le sens du texte source sans trop s’éloigner, même s’il peut avoir une certaine liberté et ainsi proposer des termes plus fluides et propres à la culture du pays auquel le texte est destiné.

Par ailleurs, même si on apprend beaucoup en traduisant des textes de domaines divers et variés, il s’agit également d’apprendre en relisant les textes d’autres traducteurs.

En effet, il s’agit là d’un excellent moyen pour chacun d’analyser les diverses façons que nous avons tous pour traduire tel terme ou telle expression. Les différences peuvent être importantes mais le sens peut toutefois rester le même. Un terme ou une expression peut ainsi être traduit d’une façon totalement différente d’un traducteur à l’autre. C’est la raison pour laquelle chaque traducteur a tout intérêt à proposer des services de relecture afin de travailler un peu plus son vocabulaire ou sa grammaire…

On a par exemple souvent tendance à utiliser le subjonctif après l’expression « de sorte que » ou « après que » ; or, il s’agit bien d’utiliser le présent de l’indicatif après ces expressions.

On apprend énormément lorsque l’on réalise des relectures car au-delà de travailler le vocabulaire ou encore la grammaire, chacun peut alors comparer sa vision des choses et sa façon de traduire à celle d’autres traducteurs. Cela constitue un réel enrichissement personnel et est bénéfique pour tous les traducteurs. Si certains préfèrent se spécialiser dans certains domaines, d’autres au contraire travaillent sur de nombreux domaines pour se diversifier et varier leur travail. De même, la plupart des traducteurs proposent leurs services de relecture non seulement pour se diversifier mais aussi pour évoluer dans le métier, apprendre et améliorer leur savoir-faire.

Lorsque l’on parle de diversification, on parle également de travail en amont. Pour ce faire, le traducteur peut, en plus de relire les traductions, lire des livres dans la langue cible afin de se confronter à la culture du pays. C’est un excellent moyen qui permet à chacun de développer encore un peu plus son savoir-faire et ses compétences en matière de traduction et de connaissances culturelles.

Ainsi, il faut savoir que la traduction cache en réalité un grand nombre de ressources et de moyens permettant de transposer une langue de la meilleure des façons. Cela passe également par des travaux de relecture. En effet, ceux-ci ne doivent pas être négligés au profit de travaux de traduction pure car cela serait au contraire contre-productif. Le traducteur ne pourrait alors pas répondre aux attentes des clients dans les meilleures conditions. Ses traductions auraient du mal à évoluer au fil des travaux, or en tant que traducteurs nous cherchons toujours à développer notre travail. C’est en allant au plus près de la culture du pays auquel nous nous adressons que nous pourrons proposer un travail digne et réussi. Lorsque nous relisons des travaux, au-delà de corriger les fautes de grammaire ou de vocabulaire que nous pouvons trouver, nous développons d’autant plus nos compétences professionnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>