La fidélité du traducteur

En traduction, il est important de connaître le domaine traduit ou étudié. C’est en effet primordial pour apporter un sens qui soit le plus proche possible du texte source.

Les erreurs, que ce soit en traduction ou interprétation, sont généralement dues à des erreurs de compréhension ou à un manque d’information. C’est la raison pour laquelle il faut connaître le domaine étudié ou avoir une certaine expérience pour traduire au mieux le texte source. Il s’agit également de rester le plus proche possible du texte, sans s’éloigner du sens principal que l’auteur souhaite donner à son texte. Mais alors comment traduire un texte source tout en gardant le sens du texte et en restant le plus fidèle possible à l’auteur ?

Chaque traducteur doit s’adapter. Il n’est par exemple pas envisageable de vouloir apporter des informations supplémentaires ou de donner une explication à certaines informations non précisées voire inutiles dans le texte source. Cela revient à modifier le texte source et peut même modifier le sens dans la mesure où des informations sont ajoutées volontairement par le traducteur. Le traducteur doit donc traduire et non pas faire de la surtraduction. Si l’auteur présente un texte avec des termes ou expressions implicites, il convient de rester implicite et de ne pas expliciter ces éléments. En effet, on parle de fidélité vis-à-vis de l’auteur et cette notion doit être strictement respectée.

Par ailleurs, le traducteur ne peut pas faire de la sous-traduction en omettant d’apporter des informations explicites ou complémentaires. Le sens de la traduction n’est plus le même et cela peut entraîner des erreurs de traduction. Il s’agit de l’inverse de la surtraduction.

Comme cela a déjà été le cas lors de conférences organisées dans le passé, voire dans des livres ou articles publiés, les erreurs de traduction peuvent être un frein à la compréhension du public. Les conséquences varient selon l’importance de la conférence ou du texte. Par exemple, une erreur de compréhension ou d’interprétation par un traducteur à l’ONU peut avoir des conséquences politiques, économiques, sociales voire diplomatiques. D’autres erreurs commises par exemple dans des contrats ou d’autres documents peuvent par exemple avoir des conséquences juridiques, commerciales ou techniques. Le degré est donc différent selon les domaines et selon l’importance du domaine. Il convient également de signaler qu’en traduction comme en interprétation, le traducteur doit généralement être objectif vis-à-vis du texte source ou de l’auteur du discours. Il ne doit pas prendre parti aux éléments présentés ni aux idées affichées par l’auteur. Sa traduction ou son interprétation doit correspondre strictement au texte source.

Chaque traducteur doit tout faire pour traduire un texte ou interpréter un discours tout en conservant le sens et en restant le plus fidèle possible au texte ou au discours source. Cela permet d’apporter une certaine fluidité et une compréhension optimale vis-à-vis du public. La traduction ou l’interprétation est primordiale pour faire passer un message auprès du public, que ce soit un public de connaisseurs ou de débutants.

Laisser un commentaire

X

Demande de traduction

Entrer les exigences du projet
Quel type de document souhaitez vous traduire?
Téléchargez vos fichiers
Sélectionner le fichierTélécharger vos fichiers
Définir la spécialisation pour ce type de travail
Afin de sélectionner le traducteur adapté à votre projet.
Langue source

Langue cible

Veuillez renseigner les champs si dessous
Comment vous répondre ?

Les données soumises par ce formulaire seront utilisées par JLVTRADUCTIONS et personne d’autre afin de vous répondre.