Quand traduction rime avec maîtrise informatique

Les langues. Meilleures amies du traducteur, elles créent de véritables liens entre les cultures. De l’arabe au russe en passant par le japonais, chaque traducteur possède une palette de langues qui lui est propre, le caractérise. Pourtant il en existe une que tous ont en commun. Cette langue, ou plutôt ce langage, ne possède ni règles de grammaire ni conjugaison. Il n’a pas d’accent, pas d’alphabet, n’est rattaché à aucune région en particulier. Ce langage, c’est celui de l’informatique, rouage essentiel de la traduction.

 

L’informatique, un langage complexe

Entre maîtrise de logiciels sophistiqués, algorithmes indéchiffrables et manipulations complexes, le langage informatique a de quoi provoquer des maux de têtes. Même les plus simples logiciels de traitement de texte ou de données regorgent de menus et autres icônes obscures que très peu connaissent. Les programmes de retouche d’image, comme Photoshop, nécessitent un réel accompagnement et servent souvent dans un cadre professionnel. D’aucuns pourraient vite s’y perdre mais malgré sa complexité apparente, le langage informatique constitue un atout majeur, aussi bien dans la traduction qu’en dehors. Faut-il encore comprendre les tenants et aboutissants de ce langage si singulier.

 

Un pilier de la traduction moderne

Pour mener à bien sa mission, le traducteur n’a jamais été aussi bien accompagné. En dehors des sites de traductions automatiques, peu utilisés dans le milieu, il existe de nombreux logiciels d’aide à la traduction dont le rôle est d’améliorer la qualité du rendu en laissant, tout de même, une grande part d’autonomie et d’initiative au traducteur. En outre, impossible de nettoyer un fichier (le rendre présentable pour traduction) sans une maîtrise avancée de     Word : les multiples options de traitement de texte se mettent, une fois de plus, au service du traducteur pour tirer le meilleur de ses qualités de linguiste.

 

Ces exemples confirment que l’informatique joue un rôle important dans la traduction aujourd’hui. Malgré une prise en main qui peut s’avérer complexe, le langage informatique est bel et bien l’un des meilleurs atouts du traducteur.

 

Laisser un commentaire