Quand la traduction voit les choses en grand

Il est neuf heures, le projet vient tout juste d’arriver : 30 000 mots en 20 langues différentes, le genre de « grosse commande » que les agences de traduction s’arrachent. L’enjeu est important, la pression est grande. Face à la complexité de la tâche, une organisation bien rôdée est nécessaire. Chaque détail compte et influence considérablement la qualité du travail. Qui en aura la responsabilité ? Comment distribuer les tâches ? Faut-il faire appel à des traducteurs externes ? Les coulisses de la traduction taille XXL vous ouvrent ses portes.

 

Qu’appelle-t-on une « grosse commande » ?

Le terme peut paraître équivoque mais il n’y a rien de plus sérieux. Lorsque certains des plus grands groupes mondiaux contactent des agences comme JLVTRADUCTIONS, la quantité de travail est généralement très importante, que ce soit pour des traductions ou des missions d’interprétation. Les exigences du clients sont précises, mais légitimes, et il est nécessaire d’y répondre intégralement. Le nombre de mots se compte par dizaine de milliers, la plupart du temps traduits vers un grand nombre de langues allant de l’anglais au letton en passant par l’arabe ou le serbe. Ce type de projets requiert l’expertise des linguistes et l’encadrement du reste de l’équipe : l’ensemble de la fourmilière est impliquée. Les « grosses commandes » permettent aux agences comme JLVTRADUCTIONS d’offrir ce qu’elles ont de mieux au client.

 

Une gestion optimale

Satisfaire le client avec un rendu de qualité, c’est avant tout savoir s’organiser efficacement. La gestion est, sans l’ombre d’un doute, l’élément-clé d’un projet « XXL ». Certains outils, comme la TPBox (plateforme de gestion de projets dédiée à la traduction), facilitent la communication entre traducteurs et chef de projet, assurant une coordination rapide et proactive. Mais pas que. La plupart de ces mêmes outils favorise la répartition des tâches : pour mener à bien le projet, le rôle de chacun est clairement déterminé.

Il est, en outre, possible que les traducteurs présents en agence ne possèdent pas un niveau d’expertise suffisant pour traduire dans une des langue spécifiques au projet : il faut alors contacter un traducteur externe. JLVTRADUCTIONS s’attache à faire appel à des traducteurs reconnus et compétents, à même de remplir la tâche qui leur sera confiée, afin de produire un travail de qualité en et hors agence.

Lorsque les traductions en elles-mêmes sont terminées, le travail continue. Un gage de sûreté essentiel lors de « grosses commandes » consiste à effectuer des relectures en interne : les traducteurs s’assurent que la qualité du rendu est optimale.

 

Ces quelques éléments témoignent de la complexité de la gestion de « gros » projets. Trouver des traducteurs externes compétents, savoir utiliser les outils à bon escient, s’assurer d’une coordination efficace, autant d’aspects de la traduction qui différencient une bonne commande d’une excellente.

Thibaut MATHIEU

Laisser un commentaire